Partagez
Aller en bas
avatar
Sofy
Modérateur
Modérateur
Messages : 22

Message par defaut Harcèlement sexuel

le Jeu 19 Oct 2017, 01:38
La parole se libère sur le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sexuel depuis quelques temps, et ce phénomène s'accélère particulièrement en ce moment avec l'affaire Harvey Weinstein.

Je vous invite ici à parler de ce sujet. A ce qu'on partage nos histoires, nos témoignages, à ce qu'on se soutienne.



Je n'ai que très peu connu de harcèlement au travail. Peut-être parce que le domaine dans lequel j'évolue est très féminin. Rien qui ne m'aie beaucoup marquée.

Par contre, très clairement, j'en ai vu de toutes les couleurs à cause de simples inconnus. Des regards, des paroles, des gestes...

Je pense que la plupart des filles prenant les transports en commun, notamment à Paris, ont déjà probablement vécu des situations similaires : regards appuyés, drague lourde qui n'entend pas le "non", paroles désobligeantes jusqu'aux insultes, une main qui vous frôle d'un peu trop près pour ne pas être volontaire, des gens qui vous suivent, ... L'exemple qui me vient le plus rapidement en tête c'est ce gamin de 14 piges à tout péter qui s'est permis de mettre sa main sur la mienne sur la barre d'appui du métro et de me caresser le bras. Tout ça sous le regard du grand frère, posé à côté : un frigo d'au moins 1,9m . C'était en pleine journée.

Concrètement, tous ces petits événements, quelque soit leur gravité, ont une influence monstrueuse sur notre façon de vivre au quotidien.

Les exemples sont légion, ça, tout ça, je trouve pas ça normal.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]: des hashtag contre le harcèlement sexuel

Sur les réseaux sociaux, les victimes de harcèlement sexuel témoignent et partagent leur expérience avec les hashtags [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à la suite du scandale sexuel impliquant le producteur d'Hollywood Harvey Weinstein.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
€scort
Webmaster
Webmaster
Messages : 102

https://www.forumtds.net

Message par defaut Au-delà du #moiaussi

le Mar 24 Oct 2017, 15:50
Réputation du message : 100% (1 vote)
Ces dernières semaines, plusieurs cas d’agression sexuelle concernant des personnalités publiques ont rapporté la problématique des violences sexuelles au centre de l’attention médiatique. Le mouvement [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a dominé les réseaux sociaux en encourageant les femmes à témoigner si elles ont été agressées sexuellement en leur offrant une plateforme pour briser le silence. Sans aucun doute, il est encourageant et très positif de voir les survivantes et survivants s’organiser pour mettre fin à la banalisation des agressions à caractère sexuel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mais chaque fois qu’on participe à une nouvelle campagne contre la violence sexuelle, une question ressort : quelles expériences sont considérées comme légitimes d’être incluses dans le débat public ? Qui est toujours exclue de la conversation et quelles réalités sont effacées du discours autour de la violence sexuelle ?

Nous le savons bien, la culture du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est un fléau qui touche toute la société, et les femmes sont davantage victimisées. Les campagnes de sensibilisation ont bien réussi à mettre en lumière ce constat. Néanmoins, ces campagnes médiatiques effacent certaines expériences qui se trouvent aux marges. Les expériences de victimisation sont plurielles, et de multiples types de discrimination comme le racisme, le capacitisme, l’hétérosexisme et la transphobie peuvent s’entrecroiser pour accentuer et accroître la vulnérabilité de certaines victimes à la violence sexuelle.

Malheureusement, les campagnes médiatiques n’incluent pas cette pluralité d’expériences. Ainsi, les femmes qui ne correspondent pas au stéréotype de la victime parfaite intéressent moins. Cette invisibilisation contribue à la banalisation de la violence sexuelle en effaçant les expériences de personnes dont l’image ne correspond pas à ce qu’on attend d’une victime. Ce faisant, leur crédibilité est contestée en raison de plusieurs facteurs tels que le statut socioéconomique, l’identité raciale, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, la capacité physique ou mentale, le statut migratoire ou tout autre facteur les mettant en marge de notre société.

Des victimes exclues

Quand parlerons-nous de la violence sexuelle vécue par des femmes aux marges, les femmes qui ne sont jamais incluses dans le débat public, les femmes dont la violence n’est pas seulement genrée, mais à la fois racialisée ? Quand lutterons-nous contre la violence sexuelle vécue par les personnes trans et le fait qu’elles font face à des barrières d’accès aux services d’aide nécessaire ? Quand nos campagnes incluront-elles les expériences des victimes en situation de handicap sans tabou ni stigma ? Y a-t-il un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour les femmes qui se trouvent dans l’industrie de sexe ? Y a-t-il la solidarité pour les femmes qui sont victimisées dans le système carcéral, pour les femmes sans statut migratoire ou encore, celles en situation d’itinérance ?

Il faudrait garder à l’esprit que le mouvement « Me too », lancé par la militante féministe afro-méricaine Tarana Burke il y a quasiment une décennie, n’avait pas comme objectif d’être une campagne virale sur les réseaux sociaux. À travers « Me too », Tarana Burke s’adressait surtout aux victimes souvent exclues de la conversation autour de la violence sexuelle, celles qui n’ont pas accès aux ressources d’aide et qui ne sont pas rejointes par les organisations de lutte et prévention contre les agressions sexuelles.

De nombreuses personnes se demandent si ce mouvement et ces campagnes médiatiques représentent un gain significatif dans la lutte contre la violence sexuelle. Il est évident qu’à chaque fois qu’une victime partage son expérience, en public ou en privé, c’est un acte de résistance. C’est un acte puissant de reconnaissance de ce qu’elle a vécu et c’est également une demande de validation et de justice.

Néanmoins, si l’on veut éradiquer toute forme de violence sexuelle il faut s’intéresser à la pluralité des expériences, surtout celles des victimes qui se trouvent aux marges. Il faut confronter les stéréotypes et préjugés qui font en sorte que certaines expériences ne sont pas considérées comme légitimes et lutter contre les systèmes d’oppression qui rendent certains groupes des femmes plus vulnérables. Il faut aller au-delà du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et se demander comme société ce que nous allons faire pour contrer la culture du viol qui est présente dans toutes nos institutions. Finalement, allons-nous croire toutes les victimes, être solidaires avec elles et leur donner leur place dans cette conversation ? Les victimes qui sont effacées des campagnes se demandent : votre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est-il solidaire avec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ? À quand un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
€scortForum
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
looann
Membre
Membre
Messages : 47

Localisation : earth

Message par defaut Re: Harcèlement sexuel

le Mar 24 Oct 2017, 21:17
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
De nombreuses personnes se demandent si ce mouvement et ces campagnes médiatiques représentent un gain significatif dans la lutte contre la violence sexuelle. Il est évident qu’à chaque fois qu’une victime partage son expérience, en public ou en privé, c’est un acte de résistance. C’est un acte puissant de reconnaissance de ce qu’elle a vécu et c’est également une demande de validation et de justice.

Many people wonder if this movement and these media campaigns represent a significant gain in the fight against sexual violence. It is obvious that every time a victim shares his experience in public or in private, it is an act of resistance. It is a powerful act of recognition of what she experienced and it is also a validation request and justice.

Oui c'est un gain dans cette lutte contre les violences et les harcèlements, ne pas rester dans l'ombre de l'humiliation reçue.
Il faut le faire savoir et en parler surtout.
Bel article au passage.

Yes it is a gain in this fight against violence and harassment, not to stay in the shadow of humiliation received. 
You have to know and talk especially. 
Nice article on the way.

_________________
- thegame -

There is no wisdom below the belt
Sir Matthew Hale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yao Jym
Membre
Membre
Messages : 92

https://www.guerir-de-la-schizophrenie.info

Message par defaut #Balancetonporc : immaturité chez les deux sexes ?

le Lun 06 Nov 2017, 18:37
Réputation du message : 100% (1 vote)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : IMMATURITÉ CHEZ LES DEUX SEXES ?

 

C’est le thème de l’article d’actualité paraît-il brillant de Maryse Palante reproduit par l’avocat Régis de Castelnau sur son blog à l’adresse : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

 
Pour le lire cliquez sur le lien ci-dessous :



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


 
Si je suis d’accord pour dire à la suite de la lecture de cet article qu’il y a bien de l’immaturité chez les deux sexes dans l’affaire [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] je ne vois pas pour autant dans celui-ci la solution au problème qu’il évoque : car comment changer les individus hommes ou femmes immatures ? grâce à l’éducation ? à la société ?
 
Peut-être ne suis-je pas assez cultivé ou pas assez intelligent pour tout comprendre de celui-ci.
 
À votre tour que pensez-vous éventuellement de cet article d’actualité ?

avatar
HannaH
Admin
Admin
Messages : 333

Age : 37
Localisation : Vaud
http://escort.forumactif.com/

Message par defaut Re: Harcèlement sexuel

le Lun 06 Nov 2017, 20:59
Merci pour cet excellent article.

Le problème du harcèlement n'est pas nouveau cela existe depuis longtemps mais il n'a jamais été aussi présent dans l'actualité que ces derniers temps. Il a fallu un élément déclencheur pour engendrer ce raz de marré médiatique, sans compter les personnes qui ont affirmé être au courant dans les cas de Weinstein.
C'est un problème de fond et de forme, le harcèlement est bien un souci majeur tous sexes confondus mais sa mise en lumière est légèrement surjouée et exploitée.

_________________
Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier : 
La femme qui a un mari et un amant est une prostituée pour l'un des deux et souvent pour tous deux, et puis je ne saurais consentir à céder la place à un autre.

                              [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                                                    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum