Partagez
Aller en bas
avatar
HannaH
Admin
Admin
Voir les informations
http://escort.forumactif.com/

Message par defaut Toulouse : les premiers clients verbalisés

le Ven 09 Mar 2018, 09:04
Quarante-neuf clients de prostituées ont été verbalisés à Toulouse en 2017. Une loi de 2016 autorise désormais ces contraventions. Dix prostituées ont également constitué un dossier pour sortir du métier.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un renversement est en cours. Depuis avril 2016, la loi punit les clients de prostituées, et protège ces dernières. En Haute-Garonne, 49 clients ont été verbalisés en 2017, selon les chiffres du parquet de Toulouse. «Mais c'est le début de quelque chose», se félicitent plusieurs associations de soutien aux travailleuses et travailleurs du sexe, dont le Mouvement du nid, Osez le Féminisme et Zéro Macho.

Un client interpellé en compagnie d'une prostituée encourt 1 500 € amende, et 3 750 € en cas de récidive. Une peine complémentaire de stage de sensibilisation à la lutte contre l'achat d'actes sexuels est également prévue. Mais elle n'est pas mise en place à Toulouse. Au niveau national, ces stages sont déjà en place en région parisienne. Plus de 2000 clients ont déjà été verbalisés depuis 2016, dont 1 200 à Paris. Sur les 49 procédures engagées en 2017, 40 ordonnances pénales ont été notifiées aux contrevenants, toujours selon le parquet. Les autres procédures ont été classées sans suite.

Ces interpellations sont essentiellement le fait de policiers municipaux toulousains. «En charge avant tout de l'application des arrêtés «anti-prostitution» dans certains secteurs, la police municipale ne s'interdit pas néanmoins de faire appliquer cette nouvelle loi», explique Olivier Arsac, maire adjoint en charge de la Sécurité. La police nationale, elle, est essentiellement en charge des enquêtes sur les réseaux de prostitution, et n'a pas encore mené d'opération d'ampleur de verbalisation des clients. «Mais cela pourrait changer, notamment pour nettoyer certains lieux de prostitution», évoque une source policière.

«Cette loi se veut clairement abolitionniste, c'est-à-dire qu'elle vise à faire sortir progressivement du système les travailleurs et travailleuses du sexe qui le souhaitent», explique Zita Tugayé, du Mouvement du nid, association de soutien aux prostituées. Des «parcours de sortie», avec des aides financières et des titres de séjour provisoires, pour les étrangères, sont notamment prévus (lire encadré). Dix prostituées toulousaines ont déposé un dossier en décembre 2017 auprès de la «commission départementale de lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains aux fins d'exploitation sexuelle», installée en novembre 2017. Le préfet doit rendre sa décision sur ces parcours prochainement.

«La décision tarde, elle devait intervenir en janvier», s'inquiète le Mouvement du nid, satisfait toutefois de voir la loi protéger davantage les prostituées.

Entre 120 et 150 prostituées
Depuis que les prostituées ont été chassées du boulevard de Suisse où le marché de la nuit avait pris des propositions considérables, la prostitution se déroule loin des regards. Les spécialistes de la police nationale constatent que le nombre de filles «est plutôt stable». En fin de semaine, il y aurait entre 120 et 150 prostitué(e) s sur les trottoirs de Toulouse. Une population essentiellement étrangère, avec d'un côté des filles originaires de l'Est, principalement de Roumanie et des Africaines qui subissent la mafia nigériane, aux méthodes dures et expéditives. Terrorisées , ces filles ne parlent jamais ce qui rend les enquêtes difficiles. Des dossiers qui visent uniquement les proxénètes et considèrent les prostituées comme des victimes.

Un phénomène plus récent inquiète les spécialistes de la sûreté départementale ou de la police judiciaire : la prostitution via internet de filles jeunes comme l'adolescente de 16 ans retrouvée la semaine dernière dans un hôtel de Toulouse avec un ami «protecteur». «Ce phénomène explose en banlieue parisienne et forcément arrive ici, prévient un policier. Avec des filles jeunes, perdues qui ont un rapport au sexe très différent.» Et des clients qui, surtout, ne se posent pas de question.

Le chiffre : 49
procès-verbaux > contre des clients. Quarante-neuf clients ont été verbalisés à Toulouse, au 31 décembre 2017. La loi de 2016 pénalise les clients des prostituées. Ils encourent 1 500 € d'amende, et 3 750 € en cas de récidive.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier : 
La femme qui a un mari et un amant est une prostituée pour l'un des deux et souvent pour tous deux, et puis je ne saurais consentir à céder la place à un autre.

                              [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                                                    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum