Partagez
Aller en bas
avatar
Yao Jym
Membre
Membre
Voir les informations
http://www.amazon.com/-/e/B07G474YPX

Message par defaut https://prostitutionrecovery.org/ quel est votre avis sur ce blog ?

le Mar 26 Déc 2017, 13:58
Réputation du message : 0% (2 votes)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] quel est votre avis sur ce blog ?

J’ai trouvé par hasard le blog (cliquez sur le lien suivant en espérant qu’il fonctionnera) à l’adresse : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en cherchant sur Internet une photo gratuite de prostituée reproductible sans problème par rapport à la loi sur le copyright pour mon propre blog*.

Votre avis à toutes et à tous au sujet de ce blog cité ci-dessus m’intéresse.

Je vous communique le mien à ce sujet :

Les putophobes attirent beaucoup l’attention sur les problèmes de santé mentale qui résulteraient soi-disant de l’exercice de la profession de prostitué(e) pour justement décrier celle-ci et rouler dans le sens de la loi anti-prostitution de 2016. Mais à ma connaissance ces problèmes de santé mentale ne sont pas plus fréquents ni pires que dans certaines autres professions auxquelles on ne s’intéresse pas de la même façon : ainsi à ma connaissance c’est dans l’Éducation nationale qui y a le plus de maladies mentales actuellement. Mais avoir une maladie mentale ne résulte pas forcément de l’exercice d’une profession même dangereuse nerveusement. Ainsi pour ma schizophrénie dont les crises psychotiques sont apparues suite à un choc affectif grave avec une jeune collègue de bureau de six ans mon aînée, j’avais déjà une névrose obsessionnelle grave et une structure mentale psychotique avant même d’exercer ma profession d’employé de banque. Comme le dirait les travailleurs et travailleuses sexuel(le)s du site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  et je partage leur avis même si je n’ai jamais été pour autant un travailleur sexuel mais autrefois que seulement un simple client de jeunes prostituées sexy (1965-1972) : “Se prostituer n’est pas pire que de vider à la chaîne des poulets huit heures par jour !“

*Si certain(e)s d’entre vous possédez ce genre de photos pouvez-vous m’envoyez celles-ci par message privé en m’assurant que j’ai alors le droit effectivement de reproduire celles-ci sur mon blog ?
avatar
HannaH
Admin
Admin
Voir les informations
http://escort.forumactif.com/

Message par defaut Re: https://prostitutionrecovery.org/ quel est votre avis sur ce blog ?

le Mar 26 Déc 2017, 17:17
Réputation du message : 100% (3 votes)
Cet article : Aider les prostituées à sortir du commerce du sexe et à se rétablir

Dommages causés par la prostitution
Publié le mars 19, 2015 dans Non classé

Les prostituées travaillent dans leur industrie pour diverses raisons. Certaines personnes qui travaillent comme prostituées veulent être dans leur industrie et d'autres non. Ce blog reconnaît certainement que toutes les prostituées ne sont pas des victimes, et beaucoup choisissent la vie d'une prostituée pour de bonnes raisons économiques ou comme une expression de leur identité sexuelle. Cependant, il a également été observé et étudié que la prostitution a généralement des effets néfastes sur les prostituées. Pas dans tous les cas, mais dans l'ensemble, les prostituées sont plus susceptibles de souffrir de difficultés physiques, mentales et circonstancielles en raison de leur profession que d'autres professionnels.

Physiquement, les prostituées sont plus sensibles aux maladies et à la violence que les autres professionnels. Bien entendu, la maladie prend souvent la forme de maladies sexuellement transmissibles, mais elle peut aussi être n'importe quelle autre maladie transmissible qui est acquise à proximité d'une personne malade. Les prostituées courent également un plus grand risque d'être victimes de crimes violents. Statistiquement, les forces de police sont moins en mesure de défendre les prostituées que les autres citoyens en raison des situations d'intimité dans lesquelles elles se retrouvent.
Les prostituées vivent généralement plus de difficultés mentales et émotionnelles que les autres professionnels. C'est en grande partie parce que la prostitution est fortement ancrée dans les stigmates. Les prostituées sont souvent considérées comme les échelons les plus bas de l'échelle sociétale. Les opinions, les stéréotypes et les jugements portés contre les prostituées peuvent être cruels, abusifs, injustes et largement inexacts. Ces stigmates entraînent des sentiments de dégradation, d'impuissance et de dévalorisation. Il est également courant pour une prostituée d'avoir des relations abusives dans sa vie.
Et enfin, les conditions de vie d'une prostituée sont souvent très désavantagées. Le désavantage est souvent l'une des raisons pour lesquelles les gens choisissent une vie de prostitution. Il est rare qu'une personne désire être une prostituée. La plupart des prostituées entrent dans l'industrie du sexe parce qu'elles ont besoin d'argent. Malheureusement, la prostitution mène à très peu d'opportunités. Il conduit plus souvent à plus de désavantages qu'à la prospérité.




En avril 2016 la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un état des lieux sanitaire afin d'améliorer l'accompagnement des TDS.
Cet état des lieux a été réalisé en concertation avec des représentants d'associations et de professionnels de santé.

Le risque d'IST des TDS
La prostitution ne constitue pas en soi un risque d'infection par le VIH, ce risque est par contre plus important lorsque les personnes TDS sont fragilisé(e)s suite à une situation économique précaire, situation qui peut rendre les TDS psychologiquement vulnérable.
Cette précarité force fatalement les TDS à céder aux pressions lors de demandes de rapports non protégés.
L'information quant au risque d'infection par le VIH est jugé satisfaisant à la différence du risque associé aux IST, concernant les hépatites B et C il y a peu de données quant à leur prévalence. La HAS recommande une campagne d'information auprès des TDS pour se protéger au mieux des maladies sexuellement transmissibles.

Par ailleurs les données européennes semblent indiquer que les TDS sont plus au fait des risques encourus que la majeure partie de la population.

Violences physiques et verbales
La prostitution de rue est exposée directement aux violences verbale et physique, les TDS femmes surtout, ces violences sont rarement dénoncées auprès de la police et peu de victimes consultent un médecin du fait de leur activité.
La prévention de ces violences est un axe important à améliorer pour la prise en charge.

Consommation de tabac et de cannabis au-dessus de la moyenne de la population
Si la consommation d'alcool n'est pas plus élevée chez les TDS par rapport à la population en général il n'en serait pas de même pour la consommation de tabac.
46% des femmes, 65% d’hommes et 51% des transgenres seraient fumeurs.
Chez les TDS les données sur la consommation d'autres drogues restent limitées, il convient de distinguer la consommation de drogue à des fins sexuelles.
Dans les rapports sexuels , a consommation de drogue de synthèse ferait prendre des risques illimités.

Facteurs de vulnérabilité sanitaires
Une précarité économique et sociale a un impact sur les TDS à refuser des rapports non protégés, à souscrire une assurance maladie, à l'accès au logement, à l'information médicale et aux soins.
De même que la clandestinité ou l'activité dans des zones isolées augmente le risque de violences et le refus des rapport non protégés, selon une étude européenne menée par la "London School of Hygiene and Tropical Medicine", le fait d’exercer la prostitution sous la contrainte et d’être victime d’un réseau de traite des êtres humains expose les personnes à des risques sanitaires extrêmement élevés.

Santé mentale
Les données quantitatives disponibles ne permettent pas d’évaluer la prévalence des troubles mentaux chez les TDS. Il existe relativement peu de données quantitatives sur les troubles mentaux chez les personnes prostitué(e)s.

Le rapport en PDF :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour en revenir à ce blog prostitutionrecovery.org, à part une supercherie afin de faire adopter le projet de loi sur la pénalisation des clients de la prostitution je n'y trouve, personnellement, aucun intérêt.
Avoir peu d'informations sur le sujet et en faire un étalage sur internet est se moquer du monde en stigmatisant cette profession qui n'a pas besoin de cela.

_________________
Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier : 
La femme qui a un mari et un amant est une prostituée pour l'un des deux et souvent pour tous deux, et puis je ne saurais consentir à céder la place à un autre.

                              [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                                                    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
looann
Membre
Membre
Voir les informations

Message par defaut Re: https://prostitutionrecovery.org/ quel est votre avis sur ce blog ?

le Mer 27 Déc 2017, 13:11
Réputation du message : 100% (2 votes)
Ce rapport à la maladie mentale des prostituées me fait penser à la stigmatisation des femmes nymphomanes au XIXè siècle.
Un extrait de la publication sur l’addiction au sexe :
"Une femme sex-addict est considérée comme une nymphomane, sur ce forum les témoignages sont légion.
Ce terme de nymphomane est apparu au cours du XIXe siècle par le sexologue allemand Krafft Ebing.
A l’époque être nymphomane avait une connotation plus que péjorative, les médecins partaient du principe que ces femmes étaient malades mentalement, le désir/l’appétit sexuel était une pathologie car une femme digne de ce nom ne pouvait avoir une autre sexualité que pour engendrer la vie.
A cette époque une femme qui se masturbait ou qui avait des pratiques sexuelles qui ne correspondait pas aux normes patriarcales était diagnostiquée Nymphomane."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’article de ce blog que tu cites [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en est l’exemple criant.

Rien de tel que d’affirmer que son chien à la rage pour s’en séparer, rien de tel que de dire que les putes peuvent devenir des malades mentales suite à la prostitution; ou encore qu'elles se prostituent car elles sont malades.

_________________
- thegame -

There is no wisdom below the belt
Sir Matthew Hale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum