Partagez
Aller en bas
avatar
MiLady
Membre
Membre
Messages : 53

Age : 33
Localisation : Bien au chaud

Message par defaut Ce qu’ils n’ont jamais voulu admettre

le Ven 03 Nov 2017, 17:14
Réputation du message : 100% (3 votes)
Avant que cette loi de pénalisation des clients de la prostitution soit promulguée il y a eu diverses étapes et des entretiens avec des prostituées. Mais pour apporter de l’eau à leur moulin seuls les témoignages les plus catastrophiques ont compté.

On se souviendra longtemps du Tumblr de Louise Bouvet, rempli de récit de « punters » (clients) glanés sur des forums de ceux qui se la racontent à jouer à celui qui aura la plus grosse.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On se souviendra longtemps de cette ex-prostituée Rosen Hicher qui a fait son temps volontairement pour finalement cracher dans la soupe, à l’époque des discussions pour la loi elle a fait une marche pour diffuser la bonne parole de la fange féministe pure et dure.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Toutes le filles ont été mises dans le même sac (les mecs et les trans aussi car il y en a), nous sommes devenues des victimes qu’il fallait sauver à tout prix de la tourmente dans laquelle nous étions prisonnières. Pourtant, et j’en connais, il y a eu des témoignages de tds plutôt bien dans cette activité.

Comme je l’ai déjà dit ici ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) mon choix a été délibéré et assumé et je n’en ai aucun regret, je n’ai pas non plus la moindre animosité envers mes partenaires de jeu.

Je ne sais pas si l’envie de sexe est une chose qui survient à un certain âge ou s’il est ancré en nous depuis la naissance. Toujours est-il que depuis l’adolescence je suis devenue une bouilloire ambulante, d’aucuns diront une « salope ».
Ce n’est pas faux finalement, avant de gagner de l’argent avec le sexe ma vie sexuelle était très animée, plus que la moyenne comparée à mes camarades de mes années lycée. Vivre en couple pour moi était hors sujet, il ne m’était pas concevable de n’avoir qu’une seule relation avec la même personne. Le libertinage et les clubs échangistes ont été une révélation pour moi, c’était mon élément et je m’y sentait comme un poisson dans l’eau.
Et puis quitte à me faire prendre je me suis dit autant que cela me rapporte quelque chose financièrement, joindre l’utile à l’agréable.

Je me demande comment ces féministes radicales vivent leur sexualité, est-ce une chose qui leur fait réellement plaisir ou est-ce un devoir qu’il faut accomplir ?

Hommes et femmes nous avons tous, et c’est indéniable, besoin de sexe dans notre vie, c’est un bon baromètre de forme. Certains en ont besoin moins que d’autres alors que d’autres en auront besoin à outrance, je me positionne dans cette dernière catégorie de personnes.

Qu’est-ce qu’il y a de si dérangeant dans le fait d’admettre qu’une personne puisse vendre ses charmes à celui ou celle qui en fait la demande ?

Et il ne faut pas me dire que la classe politique ignore la prostitution choisie

_________________
Faire plaisir à quelqu'un est le seul motif que je trouve encore savoureux
Henri-Frédéric Amiel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum